Gratin d’endives simplissime

Cette recette de gratin d’endives est parfaite pour les jours de flemme, où on a envie de se préparer rapidement un bon petit plat, de mettre tout ça au four et de filer sous un plaid en attendant que ça cuise. Prêt en 10 minutes et cuit en 30, ce gratin d’endives satisfera petits et grands, notamment si vous suivez bien les conseils pour éviter le côté amer que peuvent parfois avoir les endives cuites. Il est en plus assez léger, car on remplace la béchamel par une sauce onctueuse à l’avoine.

Pour cette recette, j’ai utilisé trois ingrédients peu courants (mais je vous donne des variantes pour les remplacer) : le lait d’avoine, très gourmand et idéal pour réaliser des sauces, la crème d’orge (de la farine d’orge précuite, qui permet d’épaissir les sauces tout en conservant un indice glycémique très bas) et la levure maltée, obtenue à partir de malt d’orge, et qui remplace très bien le fromage râpé comme le parmesan. Moi qui suis totalement accro au fromage et qui essaye d’en réduire un peu ma consommation, je suis ravie de cette découverte ! La levure maltée apporte vraiment un goût de fromage et un côté gratiné. Elle a en plus tout un tas de propriétés : elle aide à lutter contre la fatigue et renforce le système immunitaire, elle améliore la digestion et elle aide à renforcer les cheveux et les ongles. Elle est un peu chère, mais on l’utilise en petite quantité à chaque fois car elle a beaucoup de goût : j’ai payé 3,50 euros les 150g dans mon magasin bio (en région parisienne). 

La recette telle que je l’ai faite est végétalienne, mais pas toutes les variantes que je vous propose pour remplacer les ingrédients un peu plus compliqués à trouver. J’ai servi ce gratin au déjeuner, avec de la semoule complète, et après une entrée composée de pousses d’épinards, de coriandre et de haricots blancs assaisonnée à l’huile de sésame. Les haricots blancs ont permis d’apporter des protéines (et les acides aminés essentiels, conjugués à la semoule complète), et les pousses d’épinards et la coriandre de compléter l’apport en fibres.

P1120691.JPG

 

Occasion : quotidien

Saison(s) : hiver

A servir : en plat, avec de la semoule complète (ou une autre céréale complète)

Budget : très abordable

Niveau de difficulté : inratable

Aspect diététique : un repas végétalien équilibré, si on ajoute une petite entrée riche en protéines (à base de légumineuses par exemple : salade de haricots blancs ou de lentilles, velouté de pois cassés…).

Matériel nécessaire : un four, une casserole, un plat à gratin, un fouet

Temps de préparation active : environ 10 minutes (plus 30 minutes de cuisson).

P1120689.JPG

 

Ingrédients (pour 4 parts, après une entrée) :

  • 6 petites endives, de préférence bio et cultivées en France
  • 50 cl de lait d’avoine bio (ou de lait de chèvre ou de vache)
  • 2 cuillères à soupe bombées de crème d’orge, qui est de la farine d’orge précuite qui permet d’épaissir les sauces (à défaut, utilisez de la Maïzena mais l’indice glycémique du gratin sera alors bien plus élevé)
  • 3 cuillères à soupe de levure maltée (à défaut, remplacez par de la chapelure maison en mixant du pain complet un peu rassi et grillé avec des graines de lin et de sésame, pour une version toujours végétalienne, ou par du fromage râpé type parmesan, pecorino ou encore gouda, comté ou mimolette)
  • 2 cuillères à soupe d’herbes de Provence
  • Un peu de noix de muscade râpée et/ou de paprika fumé
  • Poivre du moulin selon ce goût
  • Deux pincées de fleur de sel

P1120700.JPG

 

Étapes de la recette :

  1. Bien laver les endives, puis les sécher dans un torchon propre. Retirer la base conique du pied et couper le haut des feuilles (c’est le moyen de retirer en grande partie l’amertume que les endives peuvent acquérir en cuisant). Les couper en deux dans le sens de la longueur, et les installer bien serrées dans le plat à gratin.
  2. Mettre le four à préchauffer à 190 degrés.
  3. Dans la casserole froide, battre au fouet le lait d’avoine avec la crème d’orge (ou le lait de vache ou de chèvre avec la Maïzena).
  4. Faire cuire sur feu moyen pendant environ 5 à 6 minutes, jusqu’à obtenir une belle sauce à la texture similaire à celle d’une béchamel.
  5. Retirer du feu. Ajouter une cuillère à soupe de levure maltée (ou de fromage râpé), les herbes de Provence, la noix de muscade, le paprika, le sel et du poivre selon votre goût.
  6. Verser cette béchamel revisitée sur les endives, en faisant attention à bien la répartir uniformément. Saupoudrer des deux cuillères à soupe restante de levure maltée (ou de fromage râpé, ou de chapelure) et appuyer légèrement dessus avec le dos d’une cuillère, pour l’humidifier au contact de la sauce et éviter qu’elle ne brûle.
  7. Enfourner au milieu du four pour environ une demi-heure de cuisson, en vérifiant régulièrement la cuisson car le temps peut varier selon les fours. Servir bien chaud.

 

P1120694

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s