Les secrets de la pâte brisée

Pour ce premier article présentant une recette de base, j’ai choisi la pâte brisée, qui à mes yeux est incontournable en cuisine ! C’est d’ailleurs la pâte la plus utilisée, car elle se marie avec beaucoup d’ingrédients. Pour les quiches, les tourtes, les tartes et tartelettes salées et sucrées, voire pour des feuilletés ou des croustillants, un peu moins caloriques qu’avec une pâte feuilletée, rien de mieux qu’une pâte brisée maison. La réaliser vous prendra peu de temps et fera vraiment la différence avec une pâte brisée prête à dérouler du commerce, bien qu’on en trouve de très bonnes. C’est aussi une bonne solution si des ami.e.s arrivent à l’improviste, qu’il faut faire un repas express et que vous n’avez pas de pâte brisée du commerce dans le frigo.

 

Pour la réaliser, il faut peu d’ingrédients et il n’y a rien de plus simple :

  • 250 grammes de farine
  • 125 grammes de beurre doux en pommade (ça signifie qu’il faut le sortir du frigo environ une demie-heure avant de commencer la recette, il ne doit pas être dur ni fondu)
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 pincée de sel
  • Environ 5 cl d’eau
  • (30 à 50 grammes de sucre en poudre si c’est pour une tarte sucrée)

 

  1. Dans un saladier, verser la farine (et le sucre le cas échéant).
  2. Couper le beurre en gros dès et les ajouter à la farine.
  3. Travailler la farine et le beurre avec les doigts pour obtenir une préparation sablée. Cette étape doit être rapide pour ne pas faire fondre le beurre entre les doigts.
  4. Disposer la boule de pâte obtenue sur un plan de travail propre. Faire un puits au centre de la boule et y mettre le jaune d’œuf.
  5. Malaxer pour bien incorporer le jaune d’œuf à la préparation en écrasant la pâte avec la paume de la main sur le plan de travail (on appelle cela « fraiser » la pâte), jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  6. Réserver si possible 30 minutes au frigo (cette étape est facultative mais permettra d’étaler plus facilement la pâte pour foncer le moule).

 

photo

 

Si votre préparation est très liquide ou si vous utilisez des fruits ou des légumes qui rendent beaucoup d’eau (pêches, prunes, tomates…), n’hésitez pas à faire précuire votre pâte dix à quinze minutes à 180 degrés au four. N’oubliez pas de la percer de petits trous avec une fourchette ainsi que de la recouvrir d’une feuille de papier sulfurisé et d’une chaîne prévue à cet effet, de billes d’argiles ou encore de haricots secs pour éviter qu’elle ne gonfle, ce qui vous empêcherait d’y verser ensuite votre appareil.

Autre méthode : parsemer le fond de tarte d’un peu de farine, de semoule, de chapelure ou encore de parmesan ou de pecorino râpé, pour éviter que la pâte ne se détrempe de l’eau rendue par les légumes ou les fruits pendant la cuisson.

N’hésitez pas non plus à parfumer votre pâte, au moment de pétrir, avec des épices (noix de muscade, cannelle, curry, curcuma, piment d’Espelette…), des herbes (origan, thym, basilic…), des graines (sésame, pavot…), du café, du cacao amer ou encore des arômes comme de l’extrait de vanille, d’amande amère ou de fleur d’oranger.

Si vous n’utilisez pas tout de suite votre pâte, mettez la en boule et entourez là d’un film plastique étirable. Elle se conservera ainsi cinq jours au réfrigérateur.

Si vous préférez quand même choisir une pâte brisée dans le commerce, veillez à l’acheter « pur beurre », sans additifs et sans sucres.

A vous les quiches, les tartes et les feuilletés !

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les secrets de la pâte brisée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s